ecole-athena

Les différences entre un masseur-kinésithérapeute et un ostéopathe

Un mal de dos constant, une douleur chronique ou prolongée… Vous voulez en discuter avec un professionnel en la matière. Mais vers qui se tourner, l’ostéopathe ou le kinésithérapeute ? Leurs modes opératoires peuvent présenter des similitudes, mais les cas et les problèmes traités d’une part et d’autre sont spécifiques. Explications.

La kinésithérapie, késako ?

La kinésithérapie, aussi appelée physiothérapie est une technique de massothérapie qui traite différents maux corporels. Le terme est apparu au 19e siècle et fut lancé par Pehr Henrik Ling à travers son ouvrage « Kinésithérapie, ou traitement des maladies par le mouvement selon la méthode de Ling ». Pour devenir kinésithérapeute, il est nécessaire d’obtenir un diplôme d’Etat, celui-ci étant attribué après 3 ou 4 années d’apprentissage.

La kiné traite généralement sur la rééducation du corps, suite à des traumatismes divers. Son mode opératoire peut être passif ou actif. Plus exactement, lors d’un traitement passif, le kinésithérapeute procède par des massages au niveau des muscles, des articulations ou des tendons affectés. Le patient n’aura ainsi presque aucune action à entreprendre. Dans le cas du traitement actif, le patient devra effectuer des mouvements par lui-même. Ces mouvements seront conseillés par le masseur-kiné afin de rééduquer des tissus musculaires et autre partie de l’anatomie touchée.

L’ostéopathie, c’est quoi exactement ?

Découvert par Andrew Taylor Still, ce mode opératoire est principalement passif. Autrement dit, l’ostéo procède par des palpations, des mouvements, ou des positions effectuées sur le patient. Ces dernières, il vous aidera à les effectuer. Il peut néanmoins vous donner des exercices à faire vous-même si besoin.

L’ostéopathe agit et traite sur les articulations, les os, les muscles, et presque tout le corps du patient. À la différence de la kinésithérapie, l’ostéopathe ne traite pas les cas nécessitant une rééducation post-trauma. Il se charge de diagnostiquer et de soulager et/ou de traiter des zones douloureuses. Cela peut se constater par un manque de mobilité ou un dysfonctionnement d’une ou de plusieurs parties de l’anatomie.

Quand appeler un kiné ou un ostéo ?

La consultation chez un masseur-kiné doit être précédée d’une consultation chez votre médecin traitant. Ce qui n’est pas le cas d’une consultation chez l’ostéopathe, ne nécessitant pas une visite chez le médecin généraliste au préalable. Celui-ci sera en mesure de faire lui-même un diagnostic de votre problème. La masso-kiné peut être effectué par exemple dans les cas suivants :

— Votre nourrisson est atteint de bronchiolite.

— La rééducation après un cancer du sein, rééducation post trauma au niveau neurologique, rééducation cardiovasculaire, rééducation respiratoire, rééducation après une amputation, etc.

— La rééducation post accouchement, notamment la rééducation du périnée, de l’abdomen, etc.

— Les douleurs musculaires, par rapport aux tendons, articulations, rhumatismes, etc.

L’ostéopathe peut traiter et soulager des problèmes tels que les rhumatismes, les entorses, les ballonnements, la diarrhée, la constipation, les céphalées, les coliques, les insomnies, les coliques du nourrisson, les lombalgies, etc.

Quitter la version mobile